Optimiser votre centrale Air Comprimé
et répondre à vos enjeux éco énergétiques

Qu’elles sont les menaces qui réduisent vos performances dans l’air comprimé ?

Booster vos performances énergétiques dans l'air comprimé avec Airmax Groupe

Le moyen le plus simple et le moins cher d’automatiser des mouvements reste à ce jour la technologie pneumatique. Elle utilise la force de l’air comprimé pour déplacer des charges à l’aide de vérins pneumatiques. Pour assurer la meilleure durée de vie de vos installations pneumatiques, la qualité de l’air est déterminante. Un air comprimé de mauvaise qualité est la principale cause de défaillance prématurée d’un circuit pneumatique et diminue vos performances énergétiques dans l’air comprimé.

LE TRIO INFERNAL

Il existe trois types de menaces qui peuvent fortement réduire les performances de votre installation d’air comprimé.

La première, c’est la poussière. Les particules de poussière peuvent rayer certaines surfaces sensibles ou détériorer les joints. A terme, des fuites apparaissent et le rendement de votre machine diminue. Les poussières les plus fines ne risquent pas d’endommager les organes pneumatiques. Cependant, dans certains environnements (production alimentaire, électronique), elles risquent de contaminer vos produits.

La seconde menace, c’est l’eau. Avec un air humide, la rouille vient très vite ronger les pièces métalliques : Tige de vérin, piston de distributeurs, Vis de réglage des amortisseurs…

Dernière menace, la présence d’huile dans votre réseau. De plus en plus de produits fonctionnent avec un air sec, et l’huile sale provenant du compresseur peut boucher des petits orifices, ou encore encrasser les silencieux. Cette huile peut aussi amener de mauvaises odeurs, ce qui peut être problématique dans certaines industries (alimentaires, cosmétiques, pharmaceutiques) ISO 8573-1:2010.

Elle définit les principales exigences de qualité pour l’air comprimé et fixe des seuils de quantité maximale pour les trois types de contaminants : Les poussières, l’eau, l’huile.

Pour ses trois contaminants, la norme fixe une classe de 1 à 10 qui définit les différents seuils de présence dans l’air comprimé.

LES SOLUTIONS AIR COMPRIMÉ POUR BOOSTER VOS PERFORMANCES ÉNERGÉTIQUES DANS L’AIR COMPRIMÉ

Les sécheurs
Les sécheurs réfrigérés permettant d’atteindre un point de rosée sous pression de 3° alors que les sécheurs régénératifs peuvent descendre jusqu’à -40° et même – 70° sous certaines conditions. Le sécheur régénératif est toutefois plus énergivore.

Les filtres
Il existe une grande quantité de filtre sur le marché avec des caractéristiques propres à chacun. L’ordre d’installation et l’emplacement par rapport aux autres filtres et équipements doivent être planifiés minutieusement.

La tuyauterie
L’acier noir doit être évité en raison de son potentiel de corrosion. L’aluminium, le cuivre ou l’acier inoxydable extrudé demeurent les matériaux de choix pour le domaine alimentaire en raison de leur fini lisse et sans corrosion.

CONCLUSION

Les équipements de purification sont installés dans le but de délivrer une qualité d’air spécifique. L’important est d’identifier la qualité d’air comprimé requise pour répondre aux exigences de votre système et de vos clients.

Chaque point du système peut exiger une qualité d’air spécifique.

Conseil : L’utilisation de la classification de qualité indiquée dans la norme ISO8573-1 vous aidera à sélectionner facilement l’équipement de purification approprié à vos besoins.

Pour encore plus d’informations faites un tour sur notre page sur la qualité d’air.

Partager cette actualité

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email